L'immobilier à Barcelone
L'immobilier à Barcelone

Acheter un bien immobilier à Barcelone

Avant de se lancer dans l’achat d’un bien immobilier à BARCELONE, il convient de définir l’objectif de votre investissement (résidence principale, résidence secondaire, investissement locatif), l’emplacement et bien sûr le budget.

Le choix de l’emplacement dépendra de l’objectif recherché.

L’EIXAMPLE, SARRIA-SANT GERVASI, PEDRALBES sont des quartiers privilégiés par les français pour une résidence principale. GRACIA a le charme d’un village au centre-ville. SANTS, POBLE-SEC et POBLENOU sont des quartiers en pleine évolution.
EL BORN (LA RIBEIRA) et EL GOTIC bien que touristiques ne doivent pas être écartés (à condition de bien choisir la rue) car ils offrent une bonne rentabilité locative. LA BARCELONETA allie le bord de mer et un prix au m² parmi les plus rentables à la location mais la plupart des appartements ont une petite superficie. Quant au RAVAL, bien que central et recommandé par certaines agences auprès des investisseurs étrangers, il est à notre avis à déconseiller du fait de son insécurité.

Sur le plan du budget, suivant le rapport de Gesvalt, au 4ème trimestre 2019, le prix moyen au m² à l’achat sur la ville de BARCELONA variait entre 3107 € dans le district de SANTS et 5040 € dans le quartier SARRIA-SANT GERVASI. Le prix affiché est souvent nettement supérieur au prix du marché et nécessite une négociation à la baisse ce qui demande de bien connaître le marché local.

A retenir : La surface du bien indiquée en Espagne n’est pas comme en France la surface habitable mais la surface construite. La commission des agences immobilières est de l’ordre de 5% plus l’IVA, soit 6,05 TTC.

Pour les frais d’acquisition en Catalogne, il faut prévoir 10 % pour l’ITP (Impuesto de Transmisiones Patrimoniales) auquel il faut ajouter l’IAJD (Impuesto sobre Actos Juridicos Documentados), les frais de notaire de l’ordre de 0,1 %, les frais d’évaluation du bien (Tasacion) et les frais d’inscription au registre de la propriété, soit un total de 13 % environ.

A noter : Le notaire en Espagne ne procède pas aux vérifications administratives, juridiques et urbanistiques préalables.
Il rédige l’acte et procède aux formalités postérieures. Il est donc nécessaire d’effectuer soit-même les démarches préalables ou de les confier à un avocat.

Vérifier notamment avant d’acheter votre bien immobilier, qu’il ait une « Cedula de habitabilidad ». A défaut, vous ne pourrez pas le louer.

Avant d’effectuer votre investissement, il sera indispensable d’obtenir un NIE (Numéro d’Identification Etranger) pour les personnes physiques et un NIF (Numéro d’Identification Fiscale) pour les sociétés.

Pin It

Pour toutes informations complémentaires  contactez-nous